Quels sont les œuvre les plus connu de Beethoven ?

Le compositeur Ludwig van Beethoven est né en Allemagne le 17 décembre 1770. Il marque l’histoire de la musique en se débarrassant des règles classiques. Il a mis en place une nouvelle vision de la création musicale en effaçant toutes les bases du romantisme musical. C’est ainsi que ce génie sourd est devenu, jusqu’aujourd’hui, un pianiste et compositeur hors pair. Son handicap ne l’a pas empêché de composer de nouvelles œuvres. Actuellement, certaines de ses centaines d’œuvres demeurent les préférées des amateurs des musiques classiques. Découvrez les œuvres les plus connues de Beethoven.

Für Elise : la plus belle œuvre de Beethoven

Qui ne reconnaîtrait pas cette mélodie « Für Elise » ou « La lettre à Elise ». En fait, c’est la plus connue des œuvres Beethoven. Certains pianistes célèbres comme Richard Clayderman s’inspirent encore de ce morceau musical en l’interprétant et en créant des improvisations avec d’autres instruments musicales à part le piano. L’identité de la femme à qui cette œuvre a été destinée demeure encore un mystère. Mais d’après quelques légendes, Beethoven l’aurait composé pour une certaine femme qui s’appelait « Thérèse de Brunswick ». Il s’agissait de la femme à qui il a demandé la main, mais celle-là lui a refusé.

Sonate n° 14 : une dédicace pour la comtesse Giulietta Guicciardi

Tous les amateurs de la musique classique doivent connaître la sonate pour piano n°14 jouée en do dièse mineur. Elle est largement connue actuellement sous le nom de « Au clair de lune ». C’est l’une des œuvres Beethoven les plus connues et plus interprétées. Selon l’histoire, la sonata n° 14 a été spécialement composée pour la comtesse Giulietta Guicciardi qui avait 17 ans, dont Beethoven semble avoir été amoureux. Il la composa en 1801 et publia en 1802.

L’hymne de la joie : l’apogée vibrant et éternel de son œuvre

La fameuse 9e symphonie, l’Ode à la joie ou connue sous le titre de « L’hymne à la joie » figure parmi les œuvres Beethoven les plus célèbres. Il s’agit de sa dernière œuvre avant qu’il ne meure en 26 mars 1927 à l’âge de 56 ans. 150 ans après sa mort, l’Ode à la joie » est devenue l’hymne européen. La particularité de cette œuvre réside dans le fait que son compositeur a exploité toutes les possibilités de cet instrument, ce qui fait de la neuvième symphonie un sommet vibrant et éternel de son art. Si vous souhaitez avoir les partitions de ces œuvres, vous pouvez les télécharger directement en ligne.

Pourquoi Benjamin Biolay est l’artiste reconnu de tous ?
Séparation Daft Punk : un grand trouble dans le milieu de lamusique !